Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de razecueillé de Bernard BARRERE-BATTAGLIO
  • : Razecueillé village de FRANCE, en Haute-Garonne,en Comminges, la vie sur Razecueillé,les factures d'eau, l'environnement, les Citoyens Consommateurs Contribuables du Comminges, Razecueillé, les élections, les élus, les habitants, la faune, la flore...et tout sur les alentours de Razecueillé.
  • Contact

Profil

  • bpuissance3

Recherche

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 19:00

    LA FISCALTE EST MALADE

    COLBERT et MAZARIN

    FRANCE ou HOLLANDIE
   

    LA DEPRESSION FISCALE...

    214 480 pages vues... 3207 Commentaires. 
  
      
    Vous trouverez ci-dessous, les échanges entre:

 

            COLBERT et MAZARIN                 

Sur la ...   

        DETTE PUBLIQUE 

        en FRANCE 

Ces échanges sont repris dans le :   

        " DIABLE ROUGE "

 

Colbert : " Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
     

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

 

Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
     

Mazarin : On en crée d'autres.
     

Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.

 

Mazarin : Oui, c’est impossible.
     

Colbert : Alors, les riches ?
     

Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres!

 

Colbert : Alors, comment fait-on ?

 

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (ou comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres !

 

C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus !

Ceux-là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable... "  

 

 

             350 ans plus tard, ces échanges n'ont pas pris une ride.

Alors vous y croyez toujours... et j'en cite un autre, mais c'est un monologue ...

 

            François HOLLANDE

            Le CHANGEMENT c'est MAINTENANT...

   
 A méditer ...

          

 
(1) Tout sur Jules MAZARIN ... cliquez sur le lien ci-dessous
(2)Tout sur Jean Baptiste COLBERT ... cliquez sur le lien ci-dessous
       
(3) Tout sur HOLLANDE ... cliquez sur les liens ci-dessous                         

LE GOUVERNEMENT

DE FRANCOIS HOLLANDE

        génère bien toujours une 

              FISCALITE BIEN MALADE
   
 

AIDEZ NOUS, AIDEZ VOUS…
VENEZ AVEC NOUS, C’EST POUR VOUS
(adhesion 10€ par an).

Bernard BARRERE-BATTAGLIO
Président de D4C
« Défense Commingeoise du Citoyen Consommateur Contribuable »
D4C - 31160 - IZAUT de l'HOTEL.
d4c.france@orange.fr

Mis en ligne pour D4C par
Bernard BARRERE-BATTAGLIO.
RAZECUEILLE -
Canton d'ASPET

N'oubliez pas de lire les commentaires au bas des articles et ...
Vos commentaires dans la mesure où ils sont corrects, sont les bienvenus.
Pour les questions laissez un commentaire et votre adresse mail ou adressez nous un email, et il vous sera répondu.
 
Vous pouvez consulter notre dernier dossier de D4C
et tous nos articles sur le sommaire
 
et
D4C 

DEFENSE COMMINGEOISE

DU CITOYEN

CONSOMMATEUR CONTRIBUABLE

Merci de votre visite sur le blog de

        RAZECUEILLE

Partager cet article

Repost0

commentaires

chantal 22/01/2013 10:51


Article magnifique, plein d'humour pour poser un problème qui dure depuis des centaines d'années en France et qui est plus que jamais d'actualité. Ce dialogue est bien toujours d'actualité,
alors, le changement c'est pas pour maintenant est plus que jamais un monologue du temps présent auquel personne ne croit.

coco 21/01/2013 19:31


La dépression fiscale, la fiscalité malade,... retourner en arrière jusqu'à Colbert et Mazarin, bravo. Votre article, ce dialogue est magnifique et toujours d'actualité.


La fin, j'ai adoré le MONOLOGUE". quelle triste réalité.

xavier 21/01/2013 18:51


Article magnifique qui pose bien le problème essentiel de notre société. Des siècles après, c'est toujours la même chose. Et dire qu'il y en a qui osent dire "le changement c'est maintenant".
Quel foutage de gueule, et dire qu'il y en a qui l'ont cru. Un peut d'humour moi aussi...


"ILS L'ONT CRU !!!!!      MAINTENANT ON EST CUIT !!!!! "


 

Charles 20/01/2013 19:24


Bravo pour cet article qui est superbe. Il est magnifiquement présenté et mis en forme. c'est éclatant et je pense moi aussi, que c'est un depvos plus bels article du blog.

Anatole 20/01/2013 19:16


Cet article est magnifique. Là, on réalise bien que c'est un eprpétuel recomencement. LE CHANGEMENT il faut aller le chercher ailleurs, pas en HOLLANDIE.

ANNY 20/01/2013 18:43


Tout a fait d'accord avec Emile , c'est le plus bel article paru .

Isabelle 20/01/2013 18:36


Moi aussi, je me suis éclaté de rire. votre article est superbe. Vous avez réussi à faire passer un vrai message de société, avec un humour hors du commun. Il y a pourtant eu 1789, mais en fait
en france aujourd'hui, non, en HOLLANDIE maintenant, il n'y a que deux grands partis politique qui se partagent le pouvoir par alternance. C'est un monarchie par alternance qui n'a rien à voir
avec ce que l'on attend de la DEMOCRATIE. Moralité, ce qui croient encore au CHANGEMENT MAINTENANT, en sont pour leurs frais. La fiscalité elle est malade, c'est vrai, et j'ai adoré LA DEPRESSION
FISCALE.


Le fond du problème sociétal est posé !

EMILE 20/01/2013 17:25


Vous savez il n'y a pas que la fiscalité qui est malade. Vous ne croyez pas que nos dirigeants sont pas malades depuis des siècles ? En tout état de cause, vous avez posé le problème essentiel de
la Politique en France depuis des centaines d'années. moi aussi je vous félicite pour l'humour de cet article qui est un des plus beaux de votre blog.

François 20/01/2013 17:15


Elle est pas belle la vie. Le changement c'est ça. Poursuivre la trace de ses dirigeants qui persistent dans la même ligne de conduite, tous, depuis des siècles.Bravo pour cet article dans lequel
des situations plus que désolantes pour les citoyens, sont mise en avant avec un humour hors du commun. La France est bien malade !

anny 20/01/2013 10:39


S'il est inutile est anormal de surtaxer les pauvres  et ceux qui travaillent , est il normal de faire des cadeaux à ceux qui épargnent ? Car excusez moi , moi leur épargne pour certains
n'est pas le fruit que de leur travail mais aussi celui de leurs salariés !  La aussi , si l'interressement et la participation dans l'entreprise avait la place qui lui est due , peut etre
que l'état n'aurai pas a intervenir pour rétablir l'équilibre social et économique . Tout ceci n'est qu'une question de rapport de force et d'intérets ! et c'est comme ça que
l'on avance à reculons !   

jean 19/01/2013 19:25


Magnifique façon pleine d'humour, à tous les étages, tant dans le fond que dans la forme, pour poser un problème de fond, qui va même au delà de la fiscalité. Le problème est unvrai problème de
notre société, et c'est à mon avis le principal. Sommes nous réellement en démocratie ? Depuis colbert, 1789, n'a rien changé...

stef 19/01/2013 19:07


Je me suis régalé. je lis les articles que vous publiez, mais alors celui là. on reconnait là vos racines monsieur Barrère-BATTAGLIO, les racines d'un Humour CHANTANT du sud de l'Europe, qui
c'est fait dignement remarqué par sa culture, et la COMMEDIA DELL'ARTE. Questo è meraviglioso.


Avec tous les politiques que nous avons en France, il suffit, pour faire fortune, d'organiser le BAL DES LAMPISTES.

Tonton flingueur 19/01/2013 17:42


Ah! j'aime bien cette mazarinade

Mech 19/01/2013 17:40


Fallait bien trouver un palliatif pour faire rentrer des impôts: l'intervention au Mali c'est au poil. Notre ministre étranger aux affaires attend les copains . je pense qu'il va attendre
longtemp, à moins d'avoir un plan B, coutumier du fait, voir constitution Europeenne. Après avoir abandonné nos pots en afganhistan on a le culot de demander de l'aide!!!!! Faut bien le dire le
plan B de la constitution Européenne n'a pas fonctionné, c'est pour ça qu'on est dans la M...de aujourd'hui. Allez bon courage quand même....

Zorro 19/01/2013 17:23


César Hollande les futurs tondus te saluent

sébastien 19/01/2013 16:25


L'humour c'est bien, cette petite histoire m'a bien fait rire, c'est un éternel recommencement, je ne sais pas si cette historiette serait au goût de nos chers politiques? ou est le changement?

Albertin 19/01/2013 15:38


Vous avez eu une façon de poser le problème de l'évolution de notre fiscalité terrible. J'espère que certains de nos politiques vont le lire et se sentir ridicules, car là, ils le sont vraiment.

éric 19/01/2013 15:33


Je me suis régalé à la lecture de cet article, le choix de ce dialogue, pour poser ce problème est fantastique. En fait, ils font tous la même chose, ils nous roulent dans la farine. la seule
chose qu'ils veulent, c'est détenir le pouvoir. les initiatives, le changement, même sans parler de changement , en parlant simplement d'évolution, là le résultat c'est néant.

loic 19/01/2013 13:25


Ca ne peut plus durer,il nous avait assez tanné avec son "changement c'est maintenant" seulement on ne pensait pas que le changement irait dans ce sens, l'histoire ce répète!!!

régis 18/01/2013 23:58


Génial. Rien n'a bougé depuis des siècles. j'ai toujours dit que si les politiques étaient des chefs d'entreprise, leurs entreprises seraient en faillite. Ah! belle démonstration dans ce dialogue
su'ils font preuve d'initiative.

pierrot 18/01/2013 19:52


Je me suis régalé à lire et relire ce dialogue, qui malhereusement est d'actualité. Vous avez présenté le problème de main de maître. Le monologue de la fin est plein d'humour.


"LE CHANGEMENT C'EST PAS MAINTENANT" j'espère que tous le monde l'a réalisé. Merci pour cet humour qui fait du bien au milieu de ce fatras.

pierre 18/01/2013 19:34


J'ai lu, relu. Cet article est d'une finesse rare. Le problème que vous posez est magnifiquement abordé. En fait, nos politiques se différencient par leurs idées, mais ils font tous la même
chose, la preuve !

michèle 18/01/2013 19:30


Artcle splendide qui devrait donner mal à la tête à plus d'un. Le problème est posé. Nos politiques font la même chose depuis des siècles. Ils gesticulent, ils font semblant, ils nous font de
belles promesses, amis rien ne change. qu'on ne s'étonne pas de la désertification des urnes, les français sont dégoutés. certes ce n'est pas la solution, mais la solution elle est où ??? Nous
courons à l'heure actuelle droit au clash, les choses ne peuvent plus durer ainsi.

edmond 18/01/2013 15:41


C'est éclatant ! Depuis Colbert et Mazarin rien n'a changé. pourtant on nous a bien annoncé:


LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT


Les siècles passent mais le fonctionnement reste le même. Quelle désolation. Félicitations c'est très bien trouvé pour faire touvher du doigt à l'endroit où ça fait mal.

jules 17/01/2013 23:13


Sûr cette situation est désolante, mais amenée avec humour, on se marre ., n'empêche que la réalité est là et on va finir par péter un plomb.

Denis 17/01/2013 23:00


Dans ma lancée j'ai oublié de vous dire que votre article, est plein d'humour, au 2ème et même 3ème degré. Je pari que certains ne vont pas aprécier. En tous cas, félicitations.

denis 17/01/2013 22:56


Vous avez dit superbe, superbe, bien sur que c'est superbe, je parle de cet article qui pose un problèmes très important, "LE CHANGEMENT" dans "LA STAGNATION". Je ne vais pas faire un cours
d'économie, mais la stagnation économique, c'est une période de faible croissance économique, mesurée en PIB.... mais, c'est bien notre cas en ce moment....


Alors "LE CHANGEMENT C'EST PAS MAINTENANT"


Moi PRESIDENT..." je vais relancer la croissance"... au bal des nains, ça va être difficile.


Mais vous savez c'est la crise.... Non c'est la DEPRESSION FISCALE (comme vous l'avez si bien dit) DEPRESSION au BAL DES FOUS.

antonin 17/01/2013 19:28


TOP ! Votre article est top ! Par contre nos politiques CHICHI, SARKO, LE CAPITAINE DE PEDALO, ... et les autres, viennent de prendre un rateu monumental. en fait ce sont tous les mêmes et ils
font tous la même chose. Ils font des promesses, d'autres prennent des engagements, mais au bout du compte ce n'est que dans le but d'être élus. Après c'est "PAS DE CHANGEMENTS MAINTENANT".

rose 17/01/2013 19:02


Que cet article est beau est bien fait. une façon très humouristique de faire ressortir une réalité désolant. Désolante pour nous mais aussi pour ceux qui pronent que" LE CHANGEMENT C'EST
MAINTENANT" et plus grave, pour ceux qui y croient encore..


Bravo, vous avez fait touché du doigt à vos lecteur une réalité proche du lamentable.

pascal 17/01/2013 18:53


Moi aussi je me suis régalé, j'ai bien dû le lire trois fois. Lamentable! Nos dirigeants ne se rendent même pas compte qu'il font la même chose qu'il y a 350 ans et plus. Et ils nous disent le
changement c'est maintenant, et si on écoute monsieur harlem DESIR lui c'est le changement est ... en cours. vous parlez d'un ch

SYLVAIN 17/01/2013 18:50


Quelle tristesse cette situation. par contre la façon dont vous amenez le problème est absolument géniale. Moi aussi je me suis éclaté, moi aussi je donne le lien de votre article à mes amis et
moi aussi je vous félicite. Tant dans le contenu que dans le contenant c'est super.

Victor 17/01/2013 17:30


Ca, il fallait le trouver. C'est génial, je viens d'encoyer le lien de votre article à tous mes pots. Je ne peux que vous félicter. @+

jean paul 17/01/2013 17:27


Superbe. Nos décideurs, s'ils lisent cet article devraient avoir mal à la tête. vous imaginez deux secondes Hollande déguisé en Mazarin.... Je me suis éclaté. quel humour !

etienne 17/01/2013 17:18


votre article est éclatant de vérité, mais ce qui est plus difficile à avaler c'est qu'en 350 ans, rien n'a changé.

Adrien 17/01/2013 17:11


Je me suis éclaté. Rien n'a changé en 350 ans. C'est quelque part une grande désolation et d'une grande tristesse. Et dire qu'on nous répète sans arrêt le changement c'est maintenant.

sophie 17/01/2013 16:12


Magnifique ! Le fond du problème c'est que depuis tous ces siècles rien n'a changé. Mais que font nos dirigeants, et je veux dire par là, tous, toutes tendances confondues.

marie anne 16/01/2013 21:00


Sublime, mais quelle triste réalité. En 350 ans rien n'a changé, c'est toujours la même chose. J'ai trouvé votre humour et la façon de présenter cet article sublime. Quel humour ! Moi aussi je me
suis éclatée et je vous félicite. Si il n'y avait que la fiscalité qui est malade.!!!!!!

marcel 16/01/2013 20:52


Un article magnifique, plein d'humour. Ce dialogue est malheureusement plus que jamais d'actualité. Notre fiscalité est malade et depuis très longtemps. Le monologue final LE CHANGEMENT C'EST
MAINTENANT est digne de la comedia dell'arte. Entre le dialogue et le monologue, il s'en est pourtant passé, il y a bien eu 1789.

paul 16/01/2013 20:48


petite histoire courte mais très drôle, tout se répète. c'est une manière de voir la politique autrement, hélas, mais j'ai bien ri.

simon 16/01/2013 20:16


Là, vous avez fait très fort. Quelle manière vous avez eu de poser le vrai problème de notre société. Cet article montre bien que ce dialogue de 350 et plus, est plus que jamais d'actualité. Le
changement c'est maintenant ! Il s'agit d'une grosse boutade. En France et maintenant en HOLLANDIE, même combat, toujours le même problème. Moi aussi je me suis éclaté et j'ai relu le dialogue
trois fois.

Antoine 16/01/2013 20:11


Si il y avait que la fiscalité qui est malade !!! Vous croyez que nos dirigeants ne le sont aps ???


Bravo pour cet article qui, je pense va marquer beaucoup les esprits.

christophe 16/01/2013 20:09


Magnifique ! Cet article est sublime. Le problème c'est que rien ne change, ça c'est le fond du problème que vous nous présentez là avec un humour remarqueble. je l'ai fait lire, tout le monde
s'éclate. Félicitations. Ah! LA DEPRESSION FISCALE §

anny 16/01/2013 20:07


Continuons à préserver les riches . Sont ils bienfaiteurs ou profiteurs de l'économie ? En tout les cas ils s'en foutent eux de la fracture sociale !

bpuissance3 16/01/2013 20:21



Le problème tel qu'il est posé s'attaque à nos dirigeants, à nos décideurs, qui il y a 350 ans disaient la même chose que ce qu'ils font maintenant. Votre remarque n'est pas dans le sujet de la
retranscription de ce dialogue. Le problème de la richesse c'est autre chose. ce n'est pas en faisant payer les riches que notre pays va se redresser, car sans richesse il ne peut pas y avoir de
croissance, pas d'entreprises, la preuve la délocalisation... L'etat lui même, achète plus, en ce moment ds produits étrangers que français.. à méditer !!!



louis 16/01/2013 18:11


aujourd'hui hélas nous sommes à la recherche de la moindre affaire, on se sert la ceinture sur tout, et même en lésinant sur certains produits le panier moyen augmente lamentablement.

louis 16/01/2013 17:59


Il y a 350 ans ils étaient dejà très forts, en Hollandie c'est pareil, c'est dans la continuité, l'article et quand même très drôle. Il faut en rire avant de vraiment pleurer.

Jean-Pierre BAUBE 16/01/2013 12:51


Excellent commentaire. Cela a continué bien après, souvenez vous 1789 la REVOLUTION, le peuple saigné à blanc n'a plus de pain parceque tous ces nantis continuent à s'enrichir sur le dos des
travailleurs, toujours plus d'impôts, là aussi le roi n'aimait pas les riches!

paul 16/01/2013 10:39


Tout y est dit, avec humour et réalisme. Moi aussi je me suis éclaté. La fiscalité bien malade,... de quoi, de la dépression fiscale. ce dialogue est d'un réalisme actuellement transposable, mots
pour mots. Rien n'a chagé depuis... c'est ça qui est grave.


Bravo pour le monologue de la fin, ça veut tout dire.

noel 16/01/2013 10:35


C'est un article magnifique, à méditer, comme vous le dites. Plein d'humour, dans un scénario catastrophique. Félicitations, je me suis éclaté de rire.

Roger 16/01/2013 10:32


Article fantastique. L'évolution de la société est un perpétuel recommancement. Le changement c'est pas maintenant, tant pis pour ceux qui y ont cru.

Tula 16/01/2013 07:34


Mort de rire, les siècles passent mais les politiques demeurent les mêmes ou presque....